Soyons le sel de la terre et la lumière du monde

Aujourdhui, Saint Mathieu nous rappelle que nous sommes « sel de la terre et lumière du monde ». Voici notre mission de baptisé : être signe au milieu du monde. Cest en effet par nos actes que nous pouvons donner du sel et de la lumière à nos sociétés souvent fades, ternes mais injustes. Et nous sommes appelés à témoigner en Église, lÉglise étant, dans le Christ, comme le sacrement, le signe et le moyen, de lunité humaine.

Mais, « donner la lumière, être du sel », cest être témoin du Christ. Cela ne peut se faire que dans l’humilité. Saint Paul dans la deuxième lecture met en garde les Corinthiens, il leur rappelle que seuls les pauvres et les humbles peuvent prêcher le Royaume. Seul un regard d’amour révèle le vrai visage des personnes !

Or, « Etre sel de la terre, être lumière du monde », c’est vivre selon l’esprit des Béatitudes, c’estàdire à l’opposé de l’esprit du monde. C’est accepter d’être un pauvre de coeur. C’est reconnaître que notre péché fait obstacle à la vraie lumière qui vient de Dieu et accueillir son pardon et sa miséricorde.

Une parole ne suffit pas, Isaïe nous recueille le malheureux, couvre l’homme dévêtu». Pour que la lumière se lève dans les ténèbres, il ne faut pas se dérober à ses semblables qui souf-frent. Car, cest dans nos actes d’amour, posés concrètement pour les autres, que se révèle le Dieu de miséricorde.

Rien que par amour ! Cest en vivant pleinement en accord avec les ensei-gnements du Christ que nous donnerons du « goût » à ce monde. Alors, comme nous dit lEvangile de ce jour: « c’est en voyant ce que les disciples font de bien qu’ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux ».

Dominique Gérard, diacre

 

Updated: 19 février 2017 — 22 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paroisse Saint-Augustin © 2016 Frontier Theme