Déjà là et encore à venir…

Notre époque regorge de rois ! il y a les rois du pétrole, l’enfant-roi, les
rois de l’industrie, de la communication etc… sans compter les « stars » en tous
genres dont la TV nous dit que le public les « adore » !
Aujourd’hui, l’Eglise célèbre le Christ « Roi de l’Univers ». Une nouvelle
star ? Nous en sommes à cent lieues. La méprise de ce titre existait déjà au
moment de la crucifixion. Le panneau posé sur ordre de Pilate disait bien
« Jésus de Nazareth roi des juifs » et ces derniers de protester: « tu aurais dû
écrire: cet homme a dit je suis le roi des juifs ».
Il est vrai que tout au long de sa vie terrestre, Jésus n’a cessé d’annoncer
la venue du Royaume des Cieux dont le Père est la source et le Maître. Ce
royaume est celui du paradis perdu et restauré par le sacrifice du Christ.
Pourquoi donc alors l’Eglise, en cette fin d’année liturgique, nous invite à
célébrer Jésus comme un roi ? Ou est donc ce royaume dont notre monde,
pécheur et bouleversé par biens événements douloureux, n’est pas vraiment le
reflet ? Toute la problématique est ici. Le Royaume de Dieu est là… mais
encore à venir… Tout le Mystère du Salut est réalisé (la mort est vaincu) et
pourtant notre monde continue d’aller de travers.
Nous sommes invités, en célébrant cette fête, à un acte de foi: Le Salut
du monde a été réalisé une fois pour toute par la Résurrection de Jésus. Mais il
nous reste, pour notre compte personnel et collectif, en Eglise, à rendre plus
sensible cette condition de sauvé. Oui, le Royaume de Dieu est là… et encore à
venir. Nous sommes invités à y contribuer par notre foi et nos engagements
auprès de la communauté humaine. Ce qui est sûr, c’est que, comme le dit le
prêtre à la messe, juste avant la communion: « heureux les invités au repas du
Seigneur ». Ce repas est un banquet qui préfigure celui du Royaume de Dieu à
la fin des temps, dans la Jérusalem céleste. Une place nous est réservée.
Soyons au rendez-vous et tenons nos lampes allumées.
Père Daniel Ponsard

Updated: 10 décembre 2018 — 9 h 42 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Paroisse Saint-Augustin © 2016 Frontier Theme