“Donnez-leur vous-mêmes à manger”

“- Sortez-vous les mains des poches et donnez-leur vous-mêmes à manger.
– mais on n’a rien, à peine cinq pains et deux poissons ??
– au boulot : bougez et voyez !”
Ce dialogue n’est peut-être pas exactement l’original mais il pourrait être une bonne transcription de l’évangile en camp scout. On part en effet en camp avec le minimum et pourtant on vivra de grandes choses… à condition d’emboîter le pas au Christ, ou à son lieutenant (au sens “tenant-lieu”) : le chef d’unité.
Les disciples ne sont pas là pour assister à un spectacle, ni pour consommer un bon moment de détente et le Christ n’est venu ni pour faire son show ni pour occuper des hommes déjà bien occupés par leur travail quotidien. De même, les scouts ne partent pas en camp pour occuper quelques semaines de vacances et les chefs ne partent pas pour un revival de leurs précédents camps. Le Christ, comme le chef scout qui a véritablement charge d’âmes, vient nous donner la vie, Il veut nous faire grandir, progresser et pour cela Il nous responsabilise. Dès l’aube de l’humanité « remplissez la terre et soumettez-là, soyez en les maîtres », Celui par qui tout a été fait veut nous ressusciter : nous sortir de nos léthargies et déployer nos talents, révéler les capacités cachées en nous. Le chef d’unité agit à sa mesure mais dans la continuité du Christ. Il donne à son unité le cadre et les occasions de se déployer. Par son exemple principalement, il invite ses scouts à se dépasser (campisme, cuisine, exploration, froissartage,…) pour se réjouir ensuite ensemble de l’oeuvre réalisée.
À partir de cette impulsion initiale (investiture, envoi en camp, missions confiées), nous assistons à de véritables miracles. Chers scouts, osez vivre un vrai scoutisme et vous vivrez de grandes choses. Bougez et voyez !
Père Arnaud Mougin, vicaire

Updated: 1 juillet 2019 — 1 h 00 min
Paroisse Saint-Augustin © 2016 Frontier Theme