Installation de monseigneur Michel Aupetit

Comment définir le ministère apostolique qui vous a été confié ?
Je pense que le premier rôle de l’évêque est d’unir, ce qui ne veut
pas dire uniformiser. Dans l’Eglise, il y a différentes réalités sociologiques,
différentes sensibilités. L’évêque doit être celui qui rappelle
que ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui pourrait nous diviser.
Je crois que c’est vraiment la chose première. Comment permet-on
aux personnes de travailler ensemble : prêtres, diacres, laïcs…
chacun ayant une vraie responsabilité ?
Avez-vous un message pour les catholiques parisiens ?
Je voudrais leur dire que je souhaite aller à leur rencontre afin de
les écouter. Je pense que c’est ce qu’il faut faire quand on arrive
quelque part: écouter, observer et admirer, car ils ne vous ont pas
attendu pour se mettre en action. Et puis après, je demanderai à tous
les Parisiens, à tous ceux qui sont investis dans la mission, de
réfléchir à ce qui faut du bien. Le pape rappelait que pour être
missionnaire, il faut avoir envie de rendre les gens heureux. Je pense
que c’est très juste. À Nanterre, je priais pour que le Seigneur me
permette de rendre les prêtres heureux, de faire en sorte qu’ils soient
dans des lieux où les missions qui puissent les rendre heureux. Car
s’ils le sont, ils rendront également heureux ceux qui les entourent.
Extrait de l’interview publié dans Paris-Notre-Dame le 4 janvier 2018

Updated: 20 janvier 2018 — 15 h 40 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paroisse Saint-Augustin © 2016 Frontier Theme