La relève

Hier, ils étaient 8 jeunes hommes ordonnés prêtres à Paris… La veille, nous étions 8 prêtres réunis à Montmartre célébrant, (autour du cardinal Vingt-Trois, notre camarade d’ordination) notre jubilé sacerdotal (50 ans). La relève est-elle pour autant assurée ?
Je ne doute pas que vous soyez, comme chacun de nous, de fervents patriotes et lorsque nous chantons la Marseillaise « nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n’y seront plus… » je ne peux pas ne pas penser aux prêtres de mon année (1969) encore vivants et nos jeunes prêtres d’aujourd’hui. A cette différence près : être prêtre, ce n’est pas faire « carrière », c’est être SERVITEUR. Serviteur de Dieu, de l’Église, des chrétiens qui nous sont confiés, y compris ceux qui sont loin de l’Institution. Le pape lui-même n’est-il pas appelé « Serviteur des serviteurs de Dieu » rappelant la parole de Jésus : « je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir ». Certes la relève semble assurée mais le nombre de séminaristes est trop peu important au regard des besoins.
Parents, êtes-vous prêts à donner à l’Église un de vos enfants ? favorisez-vous, avec l’aide du Saint-Esprit, le climat qui permettrait à un garçon d’entendre l’Appel du Seigneur ? Bien sur la liberté du jeune doit rester entière. Pas de pression maladroite, c’est le choix de Dieu et la liberté totale de l’appelé. Mais prions-nous avec ferveur pour demander que des jeunes entendent, et répondent, dans le climat actuel peu favorable aux chrétiens, l’Appel ? Dans certaines familles, on trouve qu’un de ses enfants qui entrerait au séminaire, c’est comme un accident domestique, on préfère que cela arrive chez les autres que chez soi…
Ceux et celles qui me connaissent savent mon goût immodéré pour l’opéra ; mais quand le choeur, au premier acte de Carmen, chante « nous y serons quand la garde montante remplacera la garde descendante » je ne peux m’empêcher de songer à nous les prêtres âgés et les jeunes qui arrivent sur « le marché du travail » N’oublions pas dans nos prières Benoit, Edouard, Pierre, Bruno, Joseph-Dominique, Martin, Benoît, Emmanuel au jour 1 de leur sacerdoce, sans oublier les enfants de notre paroisse qui s’y préparent : Paul et Valdemar… et s’il vous reste un petit fond de prière, n’oubliez pas ceux qui en sont à l’année 50 de leur sacerdoce et vous pouvez y ajouter tous les couples qui célèbrent leur Noces d’Or…
Père Daniel Ponsard
Chanoine Honoraire de Notre-Dame de Paris.

Updated: 8 juillet 2019 — 16 h 07 min
Paroisse Saint-Augustin © 2016 Frontier Theme