Seigneur, donnez-nous de bons et saints prêtres !

Que pourrions-nous faire pour avoir davantage de vocations ? Chacun
a souvent sa petite idée. On entend régulièrement qu’ils devraient pouvoir
être mariés, bien que selon un prêtre oriental, lui-même marié : « Lorsque
j’étais au séminaire [en Roumanie] en 1999, nous étions 80. Il y a une
dizaine de séminaristes aujourd’hui. Pour moi ça n’a pas de rapport avec
le célibat, c’est lié à la difficulté des jeunes à s’engager à quoi que ce
soit. »

Dans sa première homélie, Benoît XVI a paraphrasé Jean-Paul II en
disant : « celui qui fait entrer le Christ ne perd rien, rien – absolument
rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande. Dans cette amitié
seulement s’ouvrent tout grand les portes de la vie. […] N’ayez pas peur
du Christ ! Il n’enlève rien et il donne tout. Celui qui se donne à lui reçoit
le centuple. » Aidons-nous les jeunes à dépasser la culture de l’immédiateté
? Leur donnons-nous le terreau de la confiance chrétienne en l’avenir ?

Mais surtout, n’oublions pas que l’âme de la pastorale des vocations
demeure la prière. Les prêtres sont d’abord un don que Dieu fait à son
Église. « Il est fini le temps d’la cathédrale ; si ça pouvait signifier aussi
la fin des curés », pouvait-on entendre sur France Inter ce Vendredi Saint.
Aurons-nous toujours des prêtres demain ? Oui, si nous en demandons
avec foi et espérance, en ce dimanche du bon pasteur, 56e journée de
prière pour les vocations. Seigneur, donnez-nous de bons et saints
prêtres !

P. Antoine Renoult

Updated: 19 mai 2019 — 16 h 14 min
Paroisse Saint-Augustin © 2016 Frontier Theme