Actualités

Maman, j'veux r'tourner à l'école ! »

      La grande majorité des enfants a très envie de reprendre le chemin de l’école. Que c’est beau ces enfants avides de connaissance et de culture ! Ah… je me trompe ? Comment, ils auraient surtout envie de retrouver leurs amis ? Mais pourtant, l’école c’est avant tout un lieu pour apprendre, l’opportunité d’être tiré des ténèbres de l’ignorance, le but principal n’est pas de s’y faire des copains. Ah… vous trouvez que pendant le confinement, ils ne se sont pas vraiment rués sur les autres méthodes d’apprentissage, ils n’étaient pas tout à fait assoiffés de mathématiques ni de poésie… Mince…

           Heureusement, pour l’Eucharistie ce n’est pas la même chose : l’insistance pour retrouver nos messes ne manifeste que le saint désir des sacrements. D’ailleurs… d’ailleurs… non, en fait on n’a pas trop de problème de respect des distances avec l’adoration… ni non plus dans les files d’attente pour la confession… Mais alors, est-ce que par hasard, en réclamant la messe, on aurait, comme des écoliers, surtout soif de retrouver notre communauté et nos habitudes ? Pourtant actualiser le sacrifice du Christ pour notre salut, ce n’est pas rien, c’est même la source et le sommet de toute la vie chrétienne ! Heureusement, le test christologique est simple (et sans ordonnance) : le jeûne du pain du Ciel nous a-t-il reportés vers le pain de la parole de Dieu ? Le sevrage d’une union sacramentelle au Christ nous a-t-il poussé à Le retrouver dans l’intimité de la prière ?

Sermon de Saint-Augustin sur le Saint-Sacrement

    L’occasion est là – alors que nous allons bientôt pouvoir retrouver la joie, saine et juste, de nos assemblées – de nous demander ce que nous venons y chercher. Par routine, ne sommes-nous pas passés du grand mystère de la foi à la routine d’une assemblée, de l’habité à l’habitué, et de l’incroyable don à l’indispensable dû ? Parce qu’après tout, il n’y a rien de révoltant à être privé du pain des anges puisque nous n’en sommes pas !
Seigneur, apprends-nous à redécouvrir la grandeur de l’Eucharistie.

P. Arnaud Mougin

La fête de la Pentecôte est l’une des principales fêtes du calendrier chrétien. Elle marque la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres le cinquantième jour après Pâques (en grec, “pentêkostê” signifie cinquantième).

RESTOUT Jean, la Pentecôte, musée du Louvre

Avant l’Ascension, le Christ avait annoncé aux apôtres « vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre »
Une dizaine de jours plus tard, les apôtres « se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain, il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit Saint. » [2]
Les apôtres, ayant reçu la force de l’Esprit, eurent alors le courage de sortir de la salle du Cénacle où ils se trouvaient et commencèrent aussitôt à faire connaître l’enseignement reçu du Christ et à baptiser.
Par l’enseignement et la vie de Jésus, ainsi que par la réflexion théologique qui a suivi, les chrétiens ont découvert la réalité mystérieuse d’un seul Dieu en trois personnes, le Père, le Fils et l’Esprit. C’est ce que l’Église appelle le mystère de la Sainte Trinité.
La Pentecôte célèbre la manifestation de l’Esprit Saint. Elle rappelle à chaque fidèle qu’il a reçu l’Esprit Saint le jour de son baptême, puis le jour de sa confirmation. Elle rappelle aussi que l’Esprit Saint nous est donné chaque jour depuis deux mille ans. C’est dire « la présence pleine et entière de Dieu à notre monde, à notre temps. […] Le Christ, qui a promis d’être avec nous jusqu’à la fin du monde, est à l’œuvre, par son Esprit, à la fois dans les surgissements inattendus (comme Taizé, les communautés nouvelles…) et dans des êtres providentiels (comme Jean-Paul II, Madeleine Delbrêl, Charles de Foucauld, Mère Térésa…), mais aussi dans la vie ordinaire de l’Eglise. »

Eglise Saint-Augustin


Horaires d’ouverture et d’accueil
jusqu’à la reprise des messes

Ouverture de l’Eglise :
           tous les jours de 10h à 19h.

Accueil des prêtres et confession :
           du lundi au vendredi : 10h – 12h et 17h – 19h
le samedi : 10h – 12h ; 15h – 17h ; 17h – 19h

Adoration dans l’église :
           du lundi au samedi de 17h à 18h30

Le déconfinement

          

          Chers amis,
          nous le savons, le déconfinement sera progressif. Les comportements doivent être peu à peu admis et intégrés.

          L’Église sera aménagée de telle manière que les fidèles puissent respecter les distances obligatoires. Nous donnerons tous les renseignements nécessaires sur les lieux des messes (Nef ou Chapelle des Catéchismes), de telle manière que les flux soient faciles (entrée, sortie, procession, communion, nombre de servants d’autel). Masques, gants et gel sont à la responsabilité des fidèles.

          Un fléchage sera organisé dès le premier jour possible d’une messe avec assemblée. Des précisions seront données sur le site paroissial, ainsi que sur le réseau WhatsApp « Infos du curé ».

          Les messes connectées ne sont plus d’actualité car, malgré ces contraintes et ces complications, les prêtres sont heureux de retrouver des messes avec présence réelle des fidèles !!

 

Père Xavier Lefebvre, curé +

Quête « ou / et » Denier : du pareil au même ?

           La Quête, demandée habituellement pendant les célébrations, est le signe de la participation de l’homme au sacrifice du Christ par l’offrande d’une partie de son travail. Elle est un acte trouvant sa signification au coeur de la liturgie et reste anonyme. Elle permet très concrètement d’assurer ce qu’il faut pour la réalisation des célébrations.

          Le Denier est une participation des chrétiens à la vie habituelle et gé-nérale de la paroisse. Votre paroisse a mille visages, elle a aussi quelques dépenses : les rémunérations des prêtres et permanents, l’animation et formation des bénévoles, les charges des différents locaux… Donner au Denier de votre paroisse est une nécessité pour financer le rayonnement de l’Église aujourd’hui, et s’adapter aux nouvelles missions demain. Il peut faire l’objet d’une déduction fiscale.

          Pendant cette période de confinement, Quête et Denier se retrouvent sur le site paroissial (saintaugustin.net). La paroisse remercie tous ceux qui soutiennent la paroisse pendant toute cette période économiquement difficile ! Bravo pour votre fidélité témoignée par ce geste concret !

Xavier Lefebvre

Obsèques pendant la période de déconfinement

       

    Les messes ne sont pas autorisées mais une célébration dans toutes les églises de Paris est toujours possible. Plus courte en durée, limitée à 20 personnes maximum réparties à distance, la cérémonie d’obsèques se déroule comme d’habitude moyennant quelques adaptations dans les rites.

           Il est également possible d’accompagner spirituellement le défunt par une prière, une bénédiction dans les deux chambres funéraires de Paris. L’assistance est cette fois limitée à 5 personnes.

            Enfin, la famille peut être accompagnée par un prêtre ou une équipe du diocèse dans un des vingt cimetières de la couronne parisienne. Une prière ou une bénédiction est proposée pour l’inhumation. L’assistance est limitée à 20 personnes espacées.     

             Si vous souhaitez maintenir une célébration d’obsèques pour accompagner votre défunt, dites le explicitement aux pompes funèbres que vous avez retenues et contacter votre paroisse 01-45-22-01-35

Pour des Raisons de Sécurité
L’entrée de l’église se fait désormais Uniquement
par l’entrée principale Sur le parvis
Place Saint-Augustin

Prévoir notre fin d’année scolaire et la rentrée

     

    Suite aux annonces du Président Emmanuel Macron, nous pouvons prévoir que le déconfinement se fera par paliers. Nos rythmes professionnels, familiaux, paroissiaux se mettront lentement en place, alors que la période d’été arrivera fin juin.
          La paroisse a besoin de vous ! Je vous invite dès maintenant à réfléchir à vos engagements. Certains besoins pour la rentrée, sont très concrets, et attendent votre dynamisme, votre élan, vos talents :

  • Assurer la coordination de la Fête Paroissiale le dernier we de novembre
  • Coordonner la formation des Servants d’autel
  • Coordonner la logistique de la préparation au mariage
  • Préparer la Mission de l’Avent
  • S’engager dans la préparation du prochain dîner paroissial
  • Coordonner la préparation des Catéchumènes…
    Toutes ces activités ne pourront se réaliser sans vous.
    Faites vous connaître et parlez-en entre vous. La Paroisse, c’est nous tous. Merci de votre présence et de votre esprit de service !

Père Xavier Lefebvre, curé +

  Scouts Unitaire de France

Vous souhaitez inscrire votre enfant dans un des trois groupes scouts de Saint Augustin ? Une seule adresse :
https://sites.google.com/site/inscription2020bayartnouveaux/home
Le formulaire sera mis en ligne le samedi 21 mars à partir de 10 heures.
Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter les Chefs de Groupe aux adresses suivantes :
parisbayart12@scouts-unitaires.org, parisbayart16@scouts-unitaires.org et
parisbayart112@scouts-unitaires.org.

Denier de l'Église

Le Denier de l’Eglise est la ressource principale de la paroisse. Il permet l’entretient quotidien de l’église, la vie matérielle des prêtres et du personnel au service de la paroisse, il donne les moyens de l’annonce de l’Evangile et de l’exercice de la charité envers les plus pauvres.
Il existe trois manières de faire parvenir votre don à la paroisse:
-Etablir un chèque à l’ordre de « paroisse Saint-Augustin ADP ».
-Remplir le coupon de demande de prélèvement automatique sur
votre compte.
-Faire un don en ligne sur le site internet de la paroisse :

Dans tous les cas, il vous sera envoyé un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, ce reçu vous permet de multiplier votre don par trois en y ajoutant la part que vous pourrez déduire de vos impôts.
Merci de votre aide Père Xavier Lefebvre, curé